Trop, c’est trop !

14102010

 

 

mrvomi.jpg

 

 

Après plus de 5 mois de silence, je me sens obligé aujourd’hui de reprendre la parole sur cet espace pour raconter ce que les ex-salariés de Molex (et surtout les 19 salariés restant) subissent une fois de plus !

 

Et pourtant, après la condamnation au mois de mai dernier de nos anciens-dirigeants, je m’étais résolu à me taire définitivement.

 

Mais c’était sans compter sur l’excellence de nos voyous de patrons qui auront réussi une fois de plus à se comporter comme les pires maffieux du temps de la prohibition, ceux la même qui oeuvraient dans cette bonne vieille ville de Chicago. C’est à se demander si certains de nos dirigeants n’auraient pas pour ancêtre un certain « Al Capone »… Finalement, la réputation de Chicago est bien fondée : sans foi ni loi !

 

capone.jpg

Al Capone

Et bien oui, les dirigeants de Molex n’ont pas fini de nous accabler : pour la plus grande majorité des salariés, nous sommes devenus des ex-Molex depuis le 12 Juillet dernier. En effet, ceux qui n’ont pas retrouvé un travail et qui sont arrivés au terme des 9 mois de congé de reclassement sont aujourd’hui soit chômeurs (comme moi…), soit encore en formation, et pour toute ces personnes là, notre solde de tout compte à été signé et nos indemnités de licenciement ont été payés.

Sur les 283 salariés que nous étions, nous sommes encore près de 200 à être inscrit à Pôle Emploi, une quarantaine ont été embauchés par VMI,  il reste 19 représentants des salariés qui ont été licenciés en Avril 2010 (lire ici) et qui sont censés être en congé de reclassement jusqu’en Janvier 2011 (donc payés jusqu’à cette date, leur solde de tout compte intervenant seulement à la fin du reclassement comme indiqué dans le PSE)

Bref, comme vous pouvez le constater, la reclassement est un fiasco… Etonnant non ? (les mauvaises langues de service diront que nous ne voulons pas travailler, ect ect…).

 

 

fiasco.jpg

 

Mais ce n’est pas tout.  Etant donné que le motif économique invoqué par Molex pour fermer est absolument fantasque (nous l’avons démontré à maintes reprises, la condamnation de P.FORT et W.BROSNAN en Mai dernier le démontrant une ultime fois), les salariés ont décidé à une grande majorité de déposer un recourt au conseil des prud’hommes pour faire valoir leurs droits : et oui messieurs Molex et Cie, il y a encore un droit du travail en France !

Mais là aussi, Molex nous aura démontré à maintes reprises que ce droit du travail importe peu, surtout quand il s’agit de sortir du pognon !

Le 24 Septembre dernier, nous déposons donc 189 dossiers aux prud’hommes dans lesquels des dommages et intérêts allant de 2 à 5 années de salaire pour licenciement sans cause réelle et sérieuse sont demandés (rien d’extraordinaire sur les montants réclamés).

 

pognon.gif

 

 

 

Mais voila, comme à son habitude, Molex en décide autrement… Et pour punition, voila qu’ils expliquent qu’ils mettent la SARL Molex Automotive en procédure de liquidation judiciaire (déposée le lendemain du dépôt des dossiers aux prud’hommes), et que par cette action, tous les paiements restant à effectuer sont suspendus : salaire des 19 personnes en congés de reclassement, indemnités de licenciements et tout ce qu’il reste à finir de payer dans le cadre du PSE, ce qui implique :

1. Aucune certitude sur le paiement des formations en cours de validation par la commission de suivi.

2. Arrêt prévisible, à confirmer, du suivi par le cabinet Sodie au 30 octobre avec toutes les conséquences que cela entraine pour chacun d’entre-nous.

3. Qu’en sera-t-il de la mutuelle, pour laquelle nous ne savons pas si Molex a payé pour les 18 mois

4. La redistribution de l’argent non utilisé des FNE et des formations à tous les salariés est remis en cause.

Bravo…

Molex se justifie par un communiqué de presse hallucinant :  « l’action de 188 anciens salariés de la société Molex Automotive SARL devant le Conseil de prud’hommes de Toulouse visant notamment à obtenir une indemnité exorbitante équivalent à cinq ans de salaire, en plus des sommes octroyées au titre du plan social, démontre que l’attitude conciliante de Molex n’est suivie d’aucun effet« . Et le communiqué de conclure: « Cette situation consternante a donc conduit la société Molex Automotive SARL à déposer son bilan auprès du tribunal de commerce« .

Première nouvelle : Molex a eu une attitude conciliante !!!

 

continuite.jpg

 

 

En bref, ce n’est que la continuité de ce à quoi ils nous avaient habitués… Mais là, malgré les gesticulations d’Estrosi, je peut vous assurer que sur ce coup, il n’y aura rien à négocier avec ces voyous. Et encore moins le retrait de nos dossiers aux prud’hommes !

 

Et dès demain Vendredi 15 Octobre 2010, il faut que nous nous retrouvions le plus nombreux possible devant la préfecture (y’avait longtemps…) car une rencontre avec les représentants de l’Etat et nos représentants du personnel est organisée : il faut montrer que nous sommes encore là et mobilisés !

 

 

 

RDV Vendredi 15 Octobre 2010 vers 11h devant la préfecture de Toulouse

 

laluttecontinue.jpg

 

 

 

Lire aussi :

 







ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
ElAyam.5 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café