• Accueil
  • > Massacre finance par l'etat dans l'automobile

Massacre financé par l’Etat dans l’automobile

2032009

 

 

La région et ses sous-traitants de l’automobile prennent une énorme claque, et les milliards de Sarkozy (les nôtres) n’y feront rien…

 

Ou en sont nous après les Etats généraux de l’automobile ? Et c’est quoi les Etats généraux de l’automobile ?

 

Pour essayer d’éclairer la situation, voila ce qu’il en est ressorti :

Tout d’abord une analyse de la CGT, la contribution de la fédération de la Métallurgie, analyse très éclairante sur la situation de l’industrie auto que la CGT a préparé pour les Etats Généraux organisé par le gouvernement le 02 Février 2009.

 

 

Cliquez sur l’image pour ouvrir le fichier Word

contributionfdmtalauto.jpg

 

En premier lieu, il faut préciser que la situation de l’industrie automobile américaine est totalement différente de celle de l’industrie européenne. Aux USA les ventes ont plongé et les constructeurs affichent des pertes de plusieurs dizaines de milliards de dollars.

 

En bref, les grandes lignes sont :

 

- En 2008, il c’est vendu 2,05 millions d’automobile en France contre 2,06 en 2007. Ce qui représente 0,7% de moins, contre par exemple -26% en Espagne ou -13% en Italie.

Sur la même période, les ventes des constructeurs français en France augmentent même de 1% (Renault ventes stables, Peugeot -1% et Citroën +5.4%), ce qui devrait être une croissance supérieure à celle du PIB français pour la même période.


A l’heure actuelle le marché français de l’automobile résiste à la crise. (bien que la tendance soit à la baisse)

 

- Dans le même temps, la production mondiale de véhicules des constructeurs Français de 1997 à 2007 augmentent de 52,7% alors que la production en France de véhicules baisse de 3,1% sur la même période !

 

sarkorenault.jpg

 

On peut déjà y voir qu’il y a une tendance depuis 10 ans à fabriquer les véhicules hors de France alors que le marché automobile Français se porte pas si mal que l’on voudrait le laisser entendre, et que donc ce marché tire les ventes à la hausse de nos chers donneurs d’ordre.

Mais l’avidité de l’actionnariat des constructeurs Français pousse ces derniers à fabriquer « à bas couts », et donc à délocaliser les productions.

De plus, les surcapacités de production évoquées aujourd’hui par Renault et PSA proviennent de choix et d’erreurs stratégiques de ces constructeurs. Les constructeurs automobiles européens ont créé plus de nouvelles capacités de production en Europe de l’Est que la croissance du marché, ce faisant ils ont créé eux-mêmes les surcapacités de production qu’ils dénoncent actuellement.

 

Ensuite, sur 4 ans, les 4 grands groupes de l’industrie automobile française de la métallurgie (PSA, Renault, Faurecia et Valéo) ont dégagé plus de 16.2 milliards d’euros de bénéfices.

Evidemment, une grande part de ces bénéfices et chiffres d’affaires est réalisée en France (exemple: 54% pour PSA et c’est sans compter que PSA
dépense chaque année des sommes considérables pour racheter ses propres actions, comme Molex)

 

Afin d’optimiser leurs marges et d’essayer de justifier leurs stratégies, les groupes automobiles n’ont de cesse de présenter la France comme un pays dont les coûts sociaux pèseraient trop lourdement dans le prix de revient unitaire d’une voiture. En même temps, sous couvert de confidentialité, les constructeurs ne communiquent pas les chiffres des marges et coûts inhérents par véhicules, chiffres qui sont utilisés pour détruire des milliers d’emplois, et tirer les conditions d’emploi vers le bas !

Il est clair aujourd’hui que les constructeurs automobiles privilégient les marges au volume. Sachant que le prix moyen d’une voiture en 2006 en France était de 21 700 Euros et que ça représente 21 salaires d’un Smicard, on comprend aujourd’hui pourquoi la tendance des ventes est à la baisse, le prix est trop élevé. Il faut que les constructeurs baissent leurs marges pour vendre plus de voitures.

 

renault.png

Cliquez sur l’image pour agrandir

 

 

Et aujourd’hui, du fait des mauvais choix stratégiques des dirigeants des grands groupes automobiles, toute la filière trinque avec les conséquences que l’on connait.

 

La réponse de Sarkozy et de ses fidèles est la suivante : le fameux Pacte Automobile du 09.02.2009

 

pacteauto.jpg

 Cliquez sur l’image pour lire le .pdf du Pacte Automobile du 09.02.2009

 

 

 

Il y a aussi la déclinaison qui va avec :  le Code de performance et de bonnes pratiques relatif à la relation Client-Fournisseur au sein de la filière automobile.

 

codedebonneconduite.jpg

Cliquez sur l’image pour lire le .pdf du Code de performance et de bonnes pratiques relatif à la relation client-fournisseur au sein de la filière et de la construction automobile

 

 

 


 

Ce qu’il faut retenir des Etats Généraux de l’automobile :  les dirigeants des constructeurs sont fortement intervenus sur la nécessité d’obtenir des aides publiques, notamment sur la question des véhicules du futur et des batteries électriques, précisant que la France avait 10 ans de retard sur ce sujet comparé aux USA et à la Chine… Et les dirigeants de Renault qui font du chantage en expliquant qu’ils seraient obligés de bloquer tout travaux de recherche en amont si les moyens financiers n’étaient pas mis sur la table !!

Mais il n’y a pas que Renault qui pleure : Michelin, Valéo et même Total demandent des aides pour financer le développement des véhicules propres !! On croit rêver, Total qui vient d’annoncer 14 milliards d’euros de bénéfices a besoin de l’argent de l’Etat, donc du nôtre, pour financer la recherche et le développement ???  Total qui 10 jours plus tard, selon la CGT, procéderait à des suppressions d’emploi : Lire cet article du Point du 26.02.2009…

 

 

totalgoudronplumes.jpg

Cliquez sur l’image pour agrandir

 

Ces Etats Généraux devaient être la solution miracle, mais ils ne servent juste qu’à essayer de calmer la grogne des salariés de l’industrie automobile. Il faudrait faire beaucoup mieux que ça, mieux que le vide sidéral dont il est question pour les salariés dans ces Etats Généraux, mieux que les belles promesses du pacte automobile et du code de bonne conduite dont les constructeurs se foutent royalement puisque par exemple, dès le lendemain de l’obtention du cadeau soit-disant sous conditions de 3 milliards d’Euros, PSA annonçait un vaste plan de « départ volontaire » de 6000 à 7000 salariés en France… PSA se justifie en expliquant que ce plan était déjà signé par les organisations syndicales en décembre 2008, alors que de sources syndicales, ce plan prévoyait à l’origine 3500 départs volontaires et que c’est aujourd’hui le double qui est annoncé, sans que les syndicats aient été consultés…

Lire cet interview dans Libération du 11.02.09 d’un délégué syndical central CFDT chez Peugeot-Citroën (PSA)

 

renaultfait600millionseurosbenef.jpg

Cliquez sur l’image pour agrandir

 

Si on compte d’ailleurs le nombre d’Etat Généraux mis en place dans tout les domaines depuis quelques mois, on comprend bien que le gouvernement a pensé avoir trouvé une solution de facilité afin d’essayer d’enrayer la colère montante de tout les secteurs où ça va mal : Education (Etats Généraux du Lycée et Etats Généraux de la Recherche et de l’enseignement supérieur), Presse (Etats Généraux de la presse écrite), Automobile (Etats Généraux de l’automobile), ect ect.

Sarkozy lance aussi les Etats Généraux de l’Outre-mer : Lire ici :  Nicolas Sarkozy ouvre des Etats Généraux pour l’outre-mer

 

La définition des Etats Généraux en dit long sur la stratégie politique de Sarkozy, voir peut-être de sa vision du rôle de Président de la République :

« Sous l’Ancien Régime, on désignait par états généraux les assemblées exceptionnelles convoquées par le roi de France pour traiter d’une crise politique, en général une guerre ou une question diplomatique et décider d’une aide militaire ou fiscale. Véritables assemblées des représentants des peuples du royaume, fondées sur le principe fondamental selon lequel ils ne sont pas des peuples tributaires, mais libres, et qu’aucune contribution ne peut être exigée d’eux sans leur consentement, elles n’avaient aucun rôle législatif ou juridictionnel comme les parlements et ne doivent pas être confondues avec eux. » Source : Wikipédia

 

 

soustraitant.jpg

 

 

Regardons ce qui se passe dans notre région dans la filière automobile, et plus particulièrement chez les sous-traitants que nous sommes :

Sur la région Midi-Pyrénées dont le secteur automobile représente tout de même quelque 6000 emplois, la filière est en crise et le massacre menace :

 

  • COMAO Systèmes France (construction mécanique) à Castres, 400 salariés, entreprise qui fabrique entre autres des machines pour Renault, sont en sous activité depuis 8 mois, et n’ont aucune nouvelle commande pour 2009. Cette même entreprise qui avait été le théâtre d’une action spectaculaire en 2004 lors d’une « restructuration » avec 169 personnes menacés de licenciement : lire la Dépêche du Midi du 12.02.2004

 

 

  • SAM Technologies à Decazeville, 700 salariés, un des leader Européen dans la fonderie d’aluminium sous pression et concepteur et fabricant de pièces carter moteur pour Renault : les salariés ont effectués 4 jours de chômage partiel en Octobre, Novembre et Décembre 2008, la direction annonçait en Janvier 15 jours de plus de chômage partiel pour le 1er trimestre 2009 (Lire la Dépêche du Midi du 14.01.2009). Mais après une rencontre avec les représentants CGT des salariés, la tendance serait de 10 jours de chômage partiel par mois en moyenne de Janvier à Juillet 2009. Renault a décidé dernièrement de commander ses pièces ailleurs que chez eux, en Turquie… Un reportage sur Capital (M6) du Dimanche 01 Mars 2009 leur a été consacré : Voir ICI

 

 

  • Bosch à Rodez (ancien site Labinal – Lire ici l’historique de la société), 1700 à 2000 salariés : après les 4 à 5 semaines (selon les productions) d’inactivité déjà effectué de Septembre à fin Décembre 2008, après les 6 à 9 jours supplémentaires en Janvier 2009 (lire la Dépêche du Midi du 09.01.2009), après le mois de février qui a vu le nombre de jours chômés (12) supérieur aux jours travaillés (8) (lire la Dépêche du Midi du 12.02.2009), les salariés sont actuellement en négociation permanente, et se voient travailler au coup par coup selon la charge. De plus, visiblement, il y a une polémique sur le développement de nouvelles technologies (Common Drive, injecteurs nouvelle génération permettant de moins polluer), la Direction de Bosch refuserait de lancer le projet sur Rodez, il y a de la délocalisation dans l’air…

 

 

Après les jours de congés qui ont été utilisés pour faire face à la baisse d’activité, et après le chômage technique qui a touché 84 personnes soit 2 500 heures, la direction de Valéo Mazamet lance un nouveau concept : le travail à la carte…Valéo a toujours été très fort dans les concepts débilissime de flexibilité maximum de ses salariés ! Ces même salariés qui en prennent toujours autant plein la gueule, Valéo est vraiment le pire des équipementiers automobile Français !

Bref, ce concept d’emploi à la carte consiste à ce que les salariés soient contactés au jour le jour pour venir travailler. En gros, les salariés ne savent jamais si ils vont travailler et sont prévenus la veille par téléphone… De plus, suivant les postes de travail, certains salariés se voient obliger de faire des heures supplémentaires (défiscalisés, loi TEPA, merci Mr Sarkozy) alors que d’autres sont en chômage partiel !!

A ce titre, depuis plusieurs semaines, l’économiste Eric Heyer s’interroge sur l’effet des heures supplémentaire sur la croissance. «On constate un phénomène très étonnant: malgré le ralentissement économique, il n’y a pas eu de baisse de la durée du travail. Le nombre d’heures supplémentaires effectuées stagne. Or, une baisse d’activité aurait dû entraîner une baisse des heures sup.» Comme si les heures supplémentaires se substituaient aux emplois précaires. L’économiste se demande donc si la loi Tepa ne joue pas contre l’emploi ! L’OFCE est en train de chiffrer cet impact. Résultat dans une dizaine de jours.

Si l’impact néfaste de la loi Tepa était confirmé, le gouvernement serait dans une situation très compliquée. Lors du récent sommet social à l’Elysée, le président de la République a une nouvelle fois exclu de toucher un seul cheveu de sa loi fétiche. (Propos extrait de cet article de Mediapart du 25.02.2009 : Y’aura t il 3 millions de chômeurs à Noël ?)

 

sarkozychomagejanvier2009wauquiez3.jpg

 

 

  • Continental (ex SIEMENS Automotive), 2800 personnes sur 3 sites (Foix, Boussens et Toulouse) : après le chômage technique qui c’est imposé depuis la mi-décembre 2008, voila que la direction annonce un plan de sauvegarde de l’activité qui concernerait 240 personnes avec en plus un plan de départ volontaire (annonce officielle a été faite le 26 Février dernier selon un délégué de la CGT, un plan de départ volontaire était déjà à l’ordre du jour début Février – Lire la Dépêche du Midi du 10.02.2009).

 

 

 

090120fillonghosnstreiffpeugeotrenault.jpg

Cliquez sur l’image pour agrandir

 

 

Quand est il aujourd’hui des miettes (comparés aux milliards dont bénéficient les constructeurs nationaux) que Sarkozy a promis à la sous traitance auto ?

Il est maintenant question de décliner la version Etats Généraux au niveau régional, afin que les préfets de région qui sont chargés de faire suivre le financement aux équipementiers automobiles puissent faire un état des lieux des entreprises qui pourront bénéficier de ces aides. Ces aides, qui à n’en pas manquer serviront à mettre en oeuvre les plans de licenciements (plan de départ volontaire ce qui est la même chose) des équipementiers de la région Midi-Pyrénées comme ceux annoncés par Continental ou Valéo !! Qui les empêcherait de suivre l’exemple des donneurs d’ordre ?

 

A ce titre, la CGT de la filière automobile de la région a décidé d’envoyer une délégation rencontrer le préfet le mercredi 11 Mars 2009 à 14h :

Lire ci dessous le communiqué de presse

 

communiqudepresse11mars.jpg

Cliquez sur l’image pour lire le .pdf

 

 

 

larelancede26milliards.jpg

Cliquez sur l’image pour agrandir

 

 

Ce triste constat me donne à penser que la mobilisation du 19 Mars prochain doit être une priorité pour tout les salariés de la filière automobile afin de montrer au gouvernement que la situation ne peut plus durer.

Les aides publiques servent aujourd’hui les entreprises à financer la réductions de leur masse salariale, et en aucun cas ne sont destinés aux salariés qui subissent de plein fouet par les licenciements et le chômage partiel à outrance parfois non justifié (heures supplémentaires) cette crise financière et économique dont les responsables sont ceux que l’Etat subventionne à coup de milliard de fond public. Ce n’est pas aux salariés de la filière à payer les erreurs stratégiques des constructeurs, quand les actionnaires et les dirigeants continuent à se gaver et que leurs seuls objectifs sont de pérenniser leurs rémunérations scandaleuses en considérant les salariés, et donc par la même leurs clients, comme la seule variable d’ajustement pour préserver leurs profits.

Quand on lit (ci-dessous) cet article du Canard Enchainé du 7 Janvier 2009 dernier, il est aujourd’hui impossible de continuer à croire ce que les constructeurs automobiles et le gouvernement nous raconte, il faudrait être fou pour nier l’évidence !!

 

articlecanardrenault.jpg

Cliquez sur l’image pour agrandir

 

 

Les salariés de l’industrie automobile sont doublement pris à partie : d’une part les employeurs qui licencient, ou qui use du chômage partiel alors que d’autres font des heures supplémentaires (répartition du travail ?), et d’autre part l’Etat Français qui creuse le déficit en finançant ces mêmes employeurs, déficit que tout les salariés et les citoyens vont devoir payer un jour ou l’autre.

On ne parlera pas du secteur bancaire qui oeuvre lui aussi pour relancer cette course au profit et que l’Etat Français subventionne grassement, voir, comme dans la fusion Banque Populaire-Caisse d’Epargne s’incruste honteusement au mépris de toute les lois :

 

Lire ici :

 

 

sarkozyperolbanquepopulairecopainsarkostique5.jpg

 

 

Il faut donc se mobiliser le 19 Mars 2009 avec encore plus de force et de volonté !!!

 

 

 







ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
ElAyam.5 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café