• Accueil
  • > Lecon culinaire ou soins capillaires

Leçon culinaire ou soins capillaires ?

18082009

 

 

Bien le bonjour à vous tous, me revoilà pour remettre en route ce blog après que je me sois autorisé une pause (mentale)…

Et bien oui, il faut parfois savoir prendre du recul pour revenir en forme face à une firme qui tente de nous instrumentaliser à sa guise pour arriver à ses fins : la fermeture du site dans les plus brefs délais avec 283 licenciements à la clé !

 

 

bigbrother.jpg

 

 

Alors que je tentais d’oublier (non sans mal), j’ai eu un jour le malheur de jeter un coup d’oeil à l’actualité. Et voila que j’apprends que les salariés en grève depuis le 7 Juillet dernier se sont fait rouler dans la farine une fois de plus : M.Doesburg annonce que les propositions du CE pour sauvegarder l’emploi sont jugées « irréalistes », et que donc les discussions avec d’éventuels repreneurs sont closes… (lire ici : Molex : discussions rompues avec l’éventuel repreneur – AFP le 04.08.2009)

De plus, ce monsieur explique également que Molex refuse de négocier quoi que ce soit (pour ma part, je l’avais déjà compris depuis longtemps…), que Molex refuse de reprendre les discussions sur les revendications que les salariés ont posés lors du début du mouvement de grève reconductible.

Il fallait bien s’attendre à une réaction des grévistes qui se relayent tout les jours pour veiller à ce que nos patrons voyous ne déménagent pas en catimini le stock de pièces.

La réponse à toute ses provocations a été rapide et spontané (pour la 2eme fois…) : Quand on roule les salariés dans la farine, on a droit à une omelette géante de leur part en guise de réponse culinaire.

En effet, P.Fort et E.Doesburg ont eu droit à un shampoing spécial aux oeufs frais : ils devraient remercier les salariés car ce genre de soin est très bon pour le « brillant » du cheveux, et leur promettait une belle image médiatique à venir !

 

 

boiteoeuf.jpg

L’arme du crime

 

 

Trêve de plaisanterie : les dirigeants de Molex n’attendaient que ça, et ont orchestré tout ça de belle manière… Ils ont même pensé un moment réussir leur coup. Mais manque de bol pour eux, les salariés ont pris les devant en filmant intégralement toute la scène afin que les dirigeants ne puissent pas raconter n’importe quoi dans les médias, chose qu’ils se sont empressés de faire en prétendant qu’ils ont été agressés, voir même molestés… les pauvres… Même les forces de l’ordre ont été pris à partie en étant vivement critiqué par la direction américaine… (lire ici : Molex critique l’attitude de la police Française – AFP Washington du 05.08.2009).

Comme me l’a soufflé ma maman, si l’oeuf est une arme dangereuse, notre bon ministre de l’intérieur devrait en équiper la police de notre pays, cela éviterais les multiples bavures au flash-ball et relancerais par la même occasion la filière agricole ! (Estrosi pourrait en faire de même avec la horde de force de police présente dans la ville où il est élu Maire: Nice, la ville la plus répressive de France)

Même lui « condamne » les attaques à l’oeuf frais, c’est vous dire si c’est dangereux !!! (écouter ici un extrait de RTL)

 

 

securitynotic.jpg

 

 

J’ai donc interrompu mon repos pour venir soutenir mes collègues et pour prendre la température (chaude) devant l’usine. Et j’ai bien fait car la journée qui a suivi a été pleine de rebondissements en tout genre.

Tout d’abord, j’ai passé la nuit de Mercredi 5 au Jeudi 6 Aout avec les collègues de l’équipe de nuit. Une nuit qui a été marqué par le déploiement d’une multitude de vigile en tout genre pour prendre place à l’intérieur du site. Nous avions encore accès au site mais accompagné, même pour aller aux toilettes (je me suis même demandé un moment si ils allaient venir me la tenir…).

L’interdiction de pénétrer dans le site est entré en vigueur à 8h le lendemain, interdiction totale même pour les représentants des salariés, ce qui est totalement illégal ! (on appelle ça un « lock-out », une pratique illégale (jurisprudence) depuis 1968 en France).

En effet, pour pouvoir agir de la sorte, la direction doit demander une autorisation de fermeture à un juge, le tout en justifiant cette demande sur des raisons fondées et réelles. C’est d’ailleurs ce qu’elle a essayé de faire ce Jeudi 6 Aout 2009 devant le juge des référés en convoquant 4 délégués syndicaux pour entrave à la libre circulation des biens et des personnes.

Mais là aussi, on peut simplement remarquer que la direction a pris les devant en ordonnant le verrouillage du site par avance quelques heures avant l’audience, une audience qui fut épique. J’ai pu y assister, et j’ai pu une fois de plus apprécier la nullité totale des avocats de la direction Molex, dont la plaidoirie de ces derniers a été démonté en 2 temps 3 mouvements par Maître Denjean, l’avocat du CE.

Cette audience n’a pas débouché sur une décision immédiate mais a été mise en délibéré au Mardi 11 Aout, ce qui témoigne de la perplexité du juge dans cette histoire… Ca n’a pas empêché la direction de continuer à interdire l’accès du site en prétextant un problème de sécurité, le mot à la mode dans notre monde ultra-sécuritaire dont la classe politique au pouvoir en a fait son nom commun préféré, et qui permet toute les dérives possibles en toute quiétude !

Malgré la décision et le vote par les salariés grévistes de reprendre le travail, malgré la constatation par un huissier et par l’inspectrice du travail de l’impossibilité d’entrer sur le site, la direction empêchera l’accés grâce à la cohorte de vigiles déployés sur la totalité du site… On peut constater simplement que la direction Molex se moque du code du travail, se moque des lois en vigueur dans notre pays et se permet de crier au loup quand quelques petits oeufs viennent redonner du brillant à leur petit crâne dégarni !

Mais cette journée du Jeudi 06 Aout ne s’est pas terminé sur cette audience au tribunal: nous apprenions en fin d’après midi la démission des 2 co-gérants du site, M.Kerriou et B.Brosnan… (lire ici : Les salariés de Molex empêchés de rentrer dans l’usine, maintenant gérée par la direction américaine – Le Monde avec AFP le 06.08.2009)

Rebondissements en tout genre, la spécialité de Molex ! Le site sera géré directement depuis les USA par Liam McCarthy (non, ce n’est pas Ronald McDonald !), le numéro 2 de Molex dont le total des « compensations » en 2008 (salaire + autres options diverses et variés) s’élève à plus de 2 millions de dollars (Lire ici : Liam McCarthy Profile.)

Ca nous fait une belle jambe, mais surtout ça ne présage rien de très bon : on peut penser que ces derniers vont nous tenter un ultime coup foireux, et que le responsable de ce coup foireux sera bien au chaud au fond de son Amérique profonde, intouchable ou presque…

 

 

fermetureprovisoire.jpg

 

Et pour finir, ce qui se profilait après cette parodie au tribunal débouche sur une ordonnance qui rejette la fameuse demande de fermeture judiciaire du site (lire ici : Molex : la justice refuse la fermeture, demande la fin des entraves au travail – AFP le 11.08.2009).

En d’autre termes, Molex doit rouvrir le site sans délai, et les grévistes doivent laisser libre d’accès les entrées et sorties du bâtiment logistique ainsi que du site. (lire ici l’ordonnance du juge des référé : Ordonnance du 11 Aout 2009)
Mais les grévistes ne le sont plus puisqu’ils ont voté en AG la reprise du travail le jour même de la convocation au tribunal.

En revanche, à ce jour, le Mardi 18 Aout, le site est toujours interdit d’accès aux salariés malgré l’ordonnance du juge des référés.

 

Etonnant non ?

 

Mais qui sont les vrais voyous dans cette histoire ????

 

Et si on y regarde à 2 fois, le coup est bien joué de la part de Molex qui aura réussi à provoquer la nomination d’un « médiateur » par Estrosi (via Sarkozy…), ce qui, à mon avis, est une bien belle mauvaise nouvelle pour notre emploi… Partout où Sarkozy s’en est mêler, les usines ont fermés…

La suite au prochain épisode des aventures de « Big Brother » !

 

 

 







ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
ElAyam.5 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café