• Accueil
  • > La machine a creer du chomeur s'emballe

La machine à créer du chômeur s’emballe

28012009

 

 

toutdoitdisparaitrefinal.jpg

 

 

Après la tempête, l’heure est venue de constater les dégâts. Et visiblement, le vent a également fait des ravages hors de notre pays…

 

Les décisionnaires de notre gentille petite entreprise familiale qu’est Molex sont arrivés à la conclusion que la TPD (Transportation Product Division), née en 2007 des suites d’une des incessantes restructurations, doit disparaître !! (TOUT DOIT DISPARAITRE, c’est les soldes !)

 

En effet, comme la plupart des salariés de Villemur/Tarn, j’ai appris le 26 Janvier 2009 une nouvelle bien navrante et surprenante : Molex décide de fermer le site de Kosice en Slovaquie, le site d’Ettlingen en Allemagne et le site d’Esco en Chine, le tout sous couvert de crise économique ! La, j’avoue que je ne m’y attendais pas !

Mais chuuuttt, « cette information est interne et ne peut être divulguée au public avant l’annonce des résultats financiers de Molex qui seront publiés en fin de journée le 27 Janvier 2009 (minuit heure française).«  

 

Un article de l’Usine Nouvelle du 28.01.2009 : Molex ne délocalise plus en Slovaquie

 

Lisez la lettre d’information du 26.01.2009 (cliquez pour agrandir)

lettredinformation260109.jpg

Cliquez ici pour récupérer le fichier Word : La machine à créer du chômeur s'emballe dans La machine a creer du chomeur s'emballe doc lettre d’information du 26.01.2009

 

La valse de la réorganisation (ou de la restructuration, à vous de choisir le terme qui vous convient) continue chez Molex. A croire que nos dirigeants ne savent faire que ça, mais surtout ne savent que détruire des emplois pour préserver à tout prix leur rémunération bien grasse, sans aucun remord ni conscience.

Le slogan de ce blog, ainsi que le logo « Molex Tue » est loin d’être exagéré.

 

Une dépêche de Reuters UK du 28.01.2009 explique que Molex se sépare de 25% de ses effectifs (8200 salariés) entre Septembre 2008 et Mars 2009, et que l’action Molex le soir même est passée de 13,15$ à 13,98$…Merci le Nasdaq…

 

Communiqué de presse (Market Report) en Anglais ICI

 

 

tlicenciementbiodgradables.jpg

 

 

Cette annonce de la direction renforce bien ce triste constat: l’Europe est devenue un terrain miné pour Molex et sa direction américaine. Le tout après avoir bien pompé toutes les aides possibles de la Communauté Européenne. (seule l’Italie et son petit dictateur milliardaire Berlusconi ont réussi à garder une partie de la production de la future ex division TPD Européenne, mais à quel prix et pour combien de temps, that is the question !).

La production part maintenant en Chine, et une partie est même récupéré par les USA (un bel exemple de protectionnisme Américain en période de crise)

 

Pour rappel a ceux qui ne le sauraient pas encore, le site de Kosice devait initialement récupérer une grande partie des productions de Villemur/Tarn dont la fermeture a été annoncée le 23 Octobre 2008, alors même que les indicateurs de la division étaient encore tous « au vert ».

Mais aujourd’hui, alors que l’économie mondiale est en pleine déroute suite aux agissements de ces mêmes financiers qui nous mettent à la rue, Molex doit préserver les profits de la famille KREHBIEL et de ses actionnaires avides de toujours plus de « billion dollars ». Même l’Europe de l’Est n’intéresse plus la finance :  la Communauté Européenne est visiblement un obstacle, les financiers ne veulent plus s’embarrasser avec elle, pas assez rentable ! (sauf quand la complaisance de certains dirigeants politiques les caressent dans le sens du poil, ce qui visiblement n’est plus le cas aujourd’hui ! Et oui, les entreprises qui licencient alors que ces dernières font d’énormes profits n’ont pas le vent en poupe pour l’électorat.)

Bref, nous voyons là encore un exemple de ce que la course à la rentabilité maximum est en train de mettre en oeuvre: un massacre social. Et tout ceci pour étayer la thèse que Molex a des difficultés économiques accrues…

 

chomeur5jc1208936475.jpg

 

Ce qui me pose problème dans cette histoire, c’est que pour justifier de la fermeture de Villemur/Tarn, Molex a fait un comparatif des 3 entreprises Européennes travaillant pour la filière automobile. Et d’après ce que dit le livre IV, ça serait à cause de notre manque de compétitivité (entre autres) face aux 3 autres, que le site de Villemur devrait être rayé de la carte.

La donne a changé aujourd’hui : les 3 sites seraient la cause de tout les malheurs de Molex, alors que la division TPD étaient il y a quelques mois encore la plus rentable du groupe…Je ne comprend plus. Enfin si, je comprend que Molex est prêt à tout pour rassurer les investisseurs, il faut faire remonter le cours de l’action Molex cotée au NASDAQ. (si vous regardez le cours de l’action sur 1 semaine, vous pourrez voir que l’annonce du bilan a depuis fait remonter le cours de l’action de 0,25 $ en moyenne…)
L’intersyndicale a pu démontrer que la fermeture de Villemur/Tarn a été orchestré bien avant la consultation du CE puisque nous avons pu lire, lors d’un communiqué aux actionnaires sur l’intranet Molex, que le « projet » de fermeture était déjà annoncé au mois d’aout dernier par nos dirigeants américains. (Le CE porte plainte pour délit d’entrave)
Mais la bêtise de certaines personnes chez Molex n’a pas de limite :  l’intersyndicale a pu trouver, sur internet cette fois ci, la totalité des mesures économiques (livre IV) en libre accès sur un site d’hébergement de fichiers alors que ce document est soumis à l’obligation de discrétion définie par l’article L2325-5 du code du travail (ancien article L432-7). Evidemment, à l’heure ou j’écris ces lignes, le fichier a été retiré puisque la direction en a été informé lors d’un CE.

 

 

cochoncapitaliste.jpg

 

 

Il n’y a donc pas que la division automobile qui est touchée par les licenciements.

En effet, 100 personnes de l’usine de Shannon en Irlande vont être licenciés.

Molex a également racheté il y a 3 ans WOODHEAD SOFTWARE ELECTRONICS pour 256 millions de dollars cash, ce qui aurait constitué la plus grande acquisition de son histoire selon Wikipedia.fr. Et pour ne pas manquer à la tradition, un salarié de Woodhead de CAUDEBEC les ELBEUF (15 kms de ROUEN, en Normandie 76) m’informe par mail :

« Nous étions WOODHEAD SOFTWARE ELECTRONICS racheté il y a 3 ans et intégré dans la division AEPD, (Automation and Electrical Products Division = produits de communication industriel) et lié avec une entité au CANADA où la logistique a déjà été supprimé il y a 2 mois, nous sommes situés à CAUDEBEC les ELBEUF (15 kms de ROUEN).

Nous sommes 45 employés, bientôt 35 car 10 sont licenciés (logistique, achat, marcom, compta) , pour délocalisation de notre production en Irlande. Et maintenant il nous annonce une baisse de salaire, nous serons certainement nous aussi liquidé, après ces transferts, quel intérêt pour eux de nous garder?  Nous n’avons pas de syndicats, pas de poids, pour négocier quoi que ce soit, et la crise à bon dos, car nos chiffres n’était pas si mauvais. La direction n’est pas très claire pour ces licenciements (négociations à la tête du client (quelques mois de salaires) , individuel, sans transparence, et uniquement oral, pour l’instant, pas d’écrits) .

Shannon qui vient de supprimer 100 postes , devrait produire, et tester nos produits, seulement nos produits ne sont pas des connecteurs, c’est de l’intelligence embarqué sur des produits électroniques, et cela nécessite une connaissance qui en 2 mois est impossible à acquérir, beaucoup de nos produits vont disparaitre, les chiffres ne seront pas réalisés , et ce sera le couperet, je pense que tous cela est organisé et voulu, pour nous faire disparaître. »

 

Ce salarié a bien raison de se faire du soucis, car la vilaine méthode de désintégration d’entreprise qui se profile en Normandie ressemble comme 2 gouttes d’eau à celle que nous avons vécu. Ils vident le site de son contenu, les privent de leur autonomie et de sa structure interne, puis finissent par fermer le site pour des raisons économiques ! Le tout après avoir aspiré le savoir faire, les compétences et les produits.

 

Molex démontre ici une fois de plus de quoi ils ont capables :  du pillage industriel au nom du sacro saint profit, le tout en toute quiétude sous couvert de cette bonne crise et à l’inaction totale de nos politiques.

 

 

Leur combat pourrait être également le nôtre face à Molex, le créateur de chômeurs !!

 

 

chomeur.jpeg

 

 

 







ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
ElAyam.5 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café