• Accueil
  • > La grande hypocrisie continue

La grande hypocrisie continue…

21012009

 

 

sarkozyrelance.jpg

 

 

 

 

Une dépêche de Reuters ce Mercredi 21 Janvier 2009 :

 

reuters.jpg

 

Lagarde somme les constructeurs automobile de renoncer aux bonus

 

Publié le mercredi 21 janvier, 09h31

 

PARIS (Reuters) – Christine Lagarde juge qu’il serait « insensé » que les dirigeants des constructeurs automobiles français ne renoncent pas à leur bonus pour l’année 2008 comme viennent de le faire leurs homologues des banques.

« Il me paraîtrait insensé que l’on mette de l’argent de l’Etat, c’est-à-dire l’argent des Français, dans des constructeurs automobiles, chez Renault ou chez Peugeot, et qu’avec cet argent, les conseils d’administration décident d’attribuer des super-bonus » aux dirigeants, a déclaré la ministre de l’Economie sur RTL.

« Je pense qu’ils auront un sens suffisant de la responsabilité pour prendre eux-mêmes ces mesures », a-t-elle ajouté, estimant « tout à fait normal et légitime » que, compte tenu de la situation actuelle du secteur automobile, les dirigeants des constructeurs français renoncent à leur rémunération variable.

Le Premier ministre François Fillon a annoncé mardi lors des états généraux de l’automobile que Renault et PSA Peugeot Citroën recevraient une aide de l’Etat de cinq à six milliards d’euros.

Mardi, les dirigeants des banques françaises ont accepté de limiter les dividendes et de renoncer aux bonus comme l’exigeait le gouvernement depuis plusieurs jours.

« Le geste des dirigeants des banques françaises est un geste de solidarité », a déclaré Laurence Parisot, estimant que le rappel à l’ordre du gouvernement « n’était pas forcément nécessaire ».

« Je crois que tout patron, que ce soit le patron d’une grande entreprise cotée ou le patron d’une PME, quand les choses sont difficiles, son premier geste est de montrer sa solidarité et son sens de la responsabilité en regardant sa propre situation », a déclaré la présidente du Medef sur France Info.

Appelant les acteurs économiques et sociaux à un « comportement éthique », elle a toutefois estimé que supprimer tous les bonus ne permettrait pas de résoudre la crise.

Clément Dossin, édité par Jacques Poznanski

 

reuters.jpg

 

 

sarkozyrelance2jpg.jpg

 

Notre gouvernement n’en fini pas de distribuer l’argent des Français afin d’aider le système financier à redémarrer, et par conséquent, de continuer son petit manège de la course aux profits, aux dépends des salariés qui sont de plus en plus pris en otages par ce système… (otages des banques qui nous pousse à l’endettement, otage des employeurs qui licencient pour préserver leurs profits et qui profitent de cet endettement pour ne proposer que des emplois précaires et sous payés)

 

Mme Lagarde demande maintenant  gentiment aux dirigeants des constructeurs français de renoncer à leur rémunération variable (les fameux super-bonus). On est déjà loin du discours de Sarkozy lors des voeux de fin d’année qui disait qu’il aiderait les constructeurs en leur demandant en contre partie de ne pas délocaliser…

De toute manière, tout comme avec les banques, qui va empêcher les constructeurs automobiles de faire ce qu’ils entendent avec cet argent ? (Lisez cet article : Les vrais faux sacrifices des banquiers – Mediapart le 21.01.2009)

Qui va les empêcher de continuer à délocaliser ou de s’octroyer des super-bonus (sous n’importe quelle forme qu’ils soient) ?

Certainement pas l’Etat Français qui nous a bien expliqué, à nous les salariés de Molex, qu’il ne peut en rien intervenir dans les affaires internes des entreprises, qui ne peut pas les empêcher de délocaliser et donc de licencier (je vous renvois aux propos de Mme Lagarde sur France 2 lors de l’emission « A Vous de Juger » du 13 Novembre 2008)

De toutes façons, si l’Etat Français sauvait des emplois, depuis le temps, il me semble que ça se saurait.

 

 

 

 

renaultlogo2.jpgpsalogo.gif

 

 

Ce qui me révolte d’autant plus dans cette histoire, c’est que dans le même temps, les 2 constructeurs automobiles (PSA et Renault) font payer le prix fort à leurs salariés en leur imposant des journées de chômage partiel, voir le licenciement. (Et je ne vous parle pas des sous-traitants que nous sommes, qui subissons les humeurs de nos donneurs d’ordres. Ces donneurs d’ordres qui sont également responsables de ce qui nous arrive, il ne faut pas l’oublier !)

Voir ici : PSA Sochaux supprime son équipe de nuit = suppression de près de 800 intérimaires.

Pas plus tard qu’aujourd’hui (21.01.2009) : Grève spontanée à l’usine Renault de Sandouville pour dénoncer des réductions de travail pour les mois de février et mars annoncée à l’occasion d’un CE…

Ce même Renault, où on pouvait lire le 15 Janvier 2009 dans l’Usine Nouvelle n°3129, qui reconnaissait (dixit son directeur commercial) que les ventes sont largement tirées par la France :


Usine nouvelle

Cliquez pour agrandir

 

 

Et encore Renault qui, de la bouche de son PDG Carlos Ghosn en Septembre 2008, annonce les résultats de l’entreprise et déclare : « Renault n’a jamais été aussi rentable« . En effet, pour le premier trimestre 2008, la marque avoue un bénéfice net de 1,4 milliard d’euros. Depuis l’année 2000, Renault cumule ainsi 20 milliards de bénéfices nets et, entre 2005 et 2008, le dividende versé par action a augmenté de 210%.

Mais voila, ça ne suffit pas, car Carlos souhaite faire de Renault « le constructeur automobile généraliste européen le plus compétitif et le plus rentable« . Et comme le marché automobile connaît des difficultés, l’entreprise annonce un plan de 6.000 suppressions d’emplois, dont 1.000 dans l’usine normande de Sandouville, près du Havre.

Une nouvelle fois, ce sont les salariés qui serviront de variable d’ajustement. C’est tellement plus facile de foutre dehors des ouvriers pour que les actionnaires puissent continuer à se goinfrer.

Et puis, tant qu’on a le droit de licencier même quand on fait des profits, pourquoi se gêner ?

A ce titre, Renault a quand même supprimé plus de 10 000 emplois depuis 2005, l’équivalent de 2 usines selon Fabien Gâche, délégué syndical central CGT:

 

Renault taille dans les effectifs (Lire cet article du Point.fr)

 

PS : les mesures annoncées doivent permettre d’économiser 850 millions d’euros sur les deux prochaines années. De leur côté, pour la seule année 2007, les actionnaires se sont partagés 913 millions d’euros…

 

assezdemensongesfinal2.jpg

 

 

Lire ici la déclaration sur les états généraux de l’automobile des fédérations CGT Métallurgie, Chimie, Verres et Céramiques du 20 Janvier 2009

La grande hypocrisie continue... dans La grande hypocrisie continue pdf Déclaration CGT états généraux automobiles

 

 

 

Bref, le peuple peut dormir sur ces 2 oreilles, l’Etat Français a lancé les « états généraux de l’automobile » (après les 1,5 milliards déjà annoncés début décembre, voilà cinq à six milliards d’euros encore sorti du chapeau). Une pirouette de plus pour continuer à endormir la populace en essayant de nous faire croire que le gouvernement nous aide.

Ces mesures pour enrayer cette crise sont voués à l’échec et ne servent qu’à entretenir ce système capitaliste ravageur.

D’autres pays du Monde l’ont bien compris, la relance se fera par la consommation (ou par une révolution sans précédent, mais ceci est un autre débat). Cette consommation, qui permet à Renault de vendre des voitures en France, et surtout qui fait tourner ce beau système capitaliste…

 

Et vu ce que Sarkozy jette par les fenêtres pour satisfaire ses amis les financiers de tout bords, ce n’est pas demain que notre fameux pouvoir d’achat augmentera. Bien au contraire, il faudra bien que quelqu’un rembourse les excès de ce libéralisme qui n’en fini pas de creuser les inégalités sociales dans notre pays (et dans notre monde en général).

 

On se demande qui va payer…

 

 

sarkozyremaniementbessonhortefeux2.jpg

 

 

 







ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
ElAyam.5 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café