• Accueil
  • > Estrosi sur France Inter le 23.09.2009

Estrosi s’agace sur France Inter le 23 Septembre 2009…

24092009

 

 

gesticulation2.jpg


 

 

Estrosi mérite bien son surnom : Escrosi !!!

 

Il a été interpellé hier Mercredi 23 Septembre 2009 par un auditeur du 7/10h sur France Inter concernant les fonds de pensions, et en particulier sur le « sauvetage » de Molex…

 

Heureusement que le mensonge ne tue pas, sinon la clique à Sarkozy serait déjà à 6 pieds sous terre !!!

 

Ecoutez (et regardez sa tronche au moment de la question !!), c’est édifiant !

 

 

 

Estrosi sur France Inter le 23 Septembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

 

 

S’en prendre aux salariés du syndicat CGT qui eux connaissent parfaitement également le contenu du fameux protocole tripartite concernant la reprise de Molex, c’est pas franchement réjouissant, mais c’est tellement facile de faire le malin devant des journalistes et de raconter n’importe quoi à des auditeurs qui ne connaissent pas le dossier.

Escrosi est vraiment ce qui se fait de pire dans la sphère politique française… mais nous savons tous qu’Escrosi ne fait que singer son maître, l’inénarrable Sarkozy !

 

 

jpgestrosi3.jpg

 

Lire aussi :

 

 

Même un spécialiste des LBO et des placements à risques est sceptique sur ce projet de reprise par HIG, c’est vous dire !!! :

« « Un million d’euros, c’est le montant d’un prêt immobilier, pas de la reprise d’un actif industriel à redresser ! » L’opération de HIG Capital a suscité quelques grincements de dents parmi les professionnels français du retournement, ces fonds spécialisés dans la reprise de sociétés en difficulté. « Notre métier consiste avant tout à prendre des risques », reconnaît Jean-Louis Grevet, ancien de Butler Capital Partners et cofondateur de Perceva Capital. Or l’engagement affiché par HIG est loin des standards du retournement. Disposant de 600 millions d’euros pour investir sur des dossiers en Europe, le fonds n’en consacrera qu’un à Molex. Mais devra rembourser plus de 6 millions de dettes avec le cash-flow d’une entreprise qu’il doit encore amener à la rentabilité. Un effet de levier bien plus important que les LBO les plus « tendus ». « En général, la structure de fonds propres doit être suffisante pour permettre à l’entreprise de faire face à ses engagements », insiste Jean-Louis Grevet. La garantie apportée par l’Etat au montage pourrait bien ne pas être superflue. » (L’Usine Nouvelle du 24 Septembre 2009 – Avenir incertain pour les Molex )

 

 

 







ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
ElAyam.5 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café