• Accueil
  • > Discours de Guy Pavan du 16 septembre

Discours de Guy Pavan du 16 septembre 2009, au lendemain du vote…

22092009

 

 

levampiremolex.jpg

 

 

 

Voila une retranscription du discours de Guy Pavan, délégué syndical CGT de Molex Villemur/Tarn, le lendemain de la dernière réunion sur le PSE …

 

 

Hier soir, par 140 voix contre 74, vous avez opté pour accepter de finaliser le PSE.

Depuis 11 mois, nous nous battons pour préserver l’activité de connectique sur notre site.

Depuis 11 mois, nous nous battons contre une délocalisation injustifiée, qui n’a pour seul but d’engraisser des actionnaires inconnus pour qui Molex a payé dans le derniers exercice 2009 100millions de dollars de dividendes contre 75 millions de dollars l’exercice précédent, soit 33% d’augmentation, comme quoi la crise n’est pas pour tout le monde.

Depuis 11 mois, nous nous battons contre une direction américaine méprisant nos droits en toute impunité.

 

Il faut rappeler les deux condamnations au TGI pour ne pas informer le CE correctement, la demande de fermeture temporaire de l’entreprise rejetée par le TGI, et que 2 dirigeants sont traînés en correctionnelle le 17 novembre par le parquet de Toulouse.

 

Malgré cela, hier soir, après le vote, nous avons été consternés de voir, dans l’enceinte de la préfecture, la garde prétorienne de la Direction interdire l’accès à la salle de réunion aux experts du cabinet Syndex mandaté par le CE, devant la police indifférente.

La CGT a appelé la sous-préfète, Mme Soulimon, pour faire respecter la législation au sein de la préfecture qui représente tout de même l’Etat de droit qu’est censé être la France.

Consternation aggravée lorsque la sous-préfète est venue nous signaler qu’elle avait obtenu de déplacer la milice patronale de quelques mètres pour que Syndex puisse accéder à une salle proche de la salle de réunion, Molex refusant d’avoir nos conseil à la table des discussions, en totale irrégularité avec le Code du travail.

 

Hier soir, nous avons vu les services de l’état aux petits soins de la direction américaine de Molex, venir dire aux représentants du personnel et aux experts comptables de ne pas faire de vague pour ne pas brusquer ces très chers Doesburg et Kerriou.

 

Et dire que Sarkozy écrivait dernièrement que le droit social Français n’était pas négociable.

 

Une attitude aussi laxiste des services de l’état envers une direction délinquante est tout simplement scandaleuse.

 

Depuis 11 mois nous nous battons non seulement contre des patrons voyous, mais aussi contre les serviteurs de l’Etat. Combat inégal en apparence…

Et pourtant, depuis 11 mois nous sommes le grain de sable dans les rouages. Depuis 11 mois nous avons touché l’opinion, depuis 11 mois nous nous mettons sur le devant de la scène la violence d’une délocalisation pure et dure, la violence des licenciements boursiers !

 

Qui aurait pensé il y a 11 mois au parcours que nous avons effectué ?

Qui aurait pensé que nous aurions la capacité de rester pendant les fêtes de fin d’année, 15 jours dans le froid, devant notre usine ?

Qui aurait pensé, il y a 11 mois, tenir un mois de grève en juillet, plus d’un mois de garde en suivant ?

 

Et pourtant nous l’avons fait, nous l’avons fait ensemble.

Nous l’avons fait avec conviction pour un seul objectif : le maintien de l’outil de travail. Il est vrai peut être pas pour tous…

Alors lorsque l’on mesure le chemin que nous avons parcouru, il est légitime de se poser la question sur ce que nous aurions pu parcourir encore comme chemin en étant plus souvent tous ensemble, avec la même conviction que le maintien de l’activité est possible ???

 

Cela veut il dire que c’est fini ???

 

La CGT vous l’a dit hier soir : ce chemin que nous avons fait ensemble, nous n’en avons pas encore vu le bout.

La CGT, ses délégués n’ont pas passé autant d’énergie pour s’arrêter à moitié chemin.

La CGT est toujours disponible pour continuer, avec tout ceux qui le souhaitent, la lutte pour l’emploi.

 

Des déclarations au plus haut niveau de l’Etat et du gouvernement ont été faites.

Nous savons que ce ne sont que des paroles.

A nous, en continuant la lutte sur les mêmes bases, de les contraindre à passer aux actes.

 

Nous les avons mis en difficulté mais aujourd’hui ils ont pris la main, à nous de la reprendre en continuant à nous faire entendre sur le juste combat que nous menons.

Pour que demain, les jeunes ne sortent pas de l’école bardé de diplômes pour se retrouver devant la porte d’usines vides.

 

 

molexsang.jpg


 

 







ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
ElAyam.5 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café